© Compagnie Mycélium 2019 / Graphisme Damien Toillon / Réalisation: tous seuls comme des grands

Créations éphémères: 

Principalement en lien avec le territoire de l'Orne, nous créons sur mesure des projets d'intervention dans l'espace public, répondant à la commande et avec des équipes à géométrie variable. 

En 2019: 

En réponse à l'invitation du festival Les Entrelacés pour leur soirée carte blanche, nous avons proposé "la Symphonie pour chauves-souris". Cette création est prévue pour Festiwild 2020, en Drôme, et nous avons livré ici une première version en jouant 4 fois dans la soirée. 

Le B.A.T.S., Bureau animiste de transfert de signes, propose au public de rentrer en communication, d'échanger des signes, avec les espèces animales afin de rétablir un équilibre cosmique dans le vivant. Les chauves-souris sont des êtres mal-aimés et c'est la porte d'entrée qu'ont choisi nos experts pour combattre nos peurs et expérimenter une communion avec le vivant. Pour ce faire, le BATS dispose d'un micro récepteur des ultrasons émis par les chiroptères, et d'un micro transformant nos sons, chants, musiques, en ultrasons audibles par les sauves-chouris. Le dialogue peut s'instaurer, la symphonie commencer.

Jauge 70 personnes avec une courte déambulation jusqu'à un point fixe. projet de création pour une plus grosse jauge. 

Albane Danflous: comédienne

Josepha Pelpel: musicienne

Gabriel Soulard: comédien

En 2018: 

Pour la commémoration de l'armistice de 1918, les archives de la Ville d'Alençon ont commandé à la compagnie une création éphémère mettant en avant la vie en arrière du front, sur la base des documents locaux et nationaux. La compagnie a proposé une foire, en partenariat avec l'association Payasoloco. Toujours avec humour, nous avons traité du sujet de la guerre, en particulier du rationnement et de la propagande, en le rendant accessible aux publics, y compris les enfants.

La compagnie a fait appel à une équipe de 12 personnes pour mettre en scène pendant 2 jours : un stand de tir, un jeu du bille, un comice agricole, des entresorts (conférence- atelier sur les méthodes de censure de lettres de poilus, exposé-projection sur les invasions de mouches), une installation sonore (écoutes de témoignages d'Alençonais recueillis en micros trottoirs), dessins en de gueules cassées, lectures de cartes postales aux poilus, soupe populaire de clous rouillés et d'épluchures de patates... 1200 personnes ont pu en profiter

Stélina Lorieux : costumes
Damien Toillon : peintre
Albane Danflous : metteure en scène et comédienne
Gabriel Soulard : comédien
Lili Douard : comédienne, captation et montage des témoignages L'équipe Payasoloco : animation des jeux
De popote en papier : soupe populaire
Mehdi Meskini : régie