La Troisième peau de l'Homme (création 2018-2023)

Manifeste pour un habitat moins carré 

La Troisième peau de l’Homme, est un spectacle performatif présenté à l’occasion des Echappées Belles d’Alençon en 2018, et actuellement en cours de création.

 

Avec comme point de départ le souhait de faire connaître les écrits de l’artiste Hundertwasser, le spectacle est un manifeste engagé pour recomposer notre relation à nos habitats.

 

En secteur pavillonnaire, la maison gonflable sera utilisée, tandis que nous utiliserons les façades d’immeubles dans l’habitat collectif. Nous imaginons une courte déambulation pour accéder à l’espace de projection, permettant d’appuyer l’écriture sur l’histoire de la ville.

Des extraits des manifestes et textes d’Hundertwasser seront donnés, mêlés à nos propres écritures abordant avec poésie et humour les différentes manières d’habiter et les évolutions (ou les stagnations...) observées en matière d’urbanisme et d’architecture depuis la fin de la première moitié du XXème siècle.

 

Au carrefour de la peinture, de l’architecture, du théâtre de rue et de l’art numérique, nous voulons faire connaître l’oeuvre et la philosophie de Friedenreich Hundertwasser à un large public et utiliser ce biais pour interroger avec tact et poésie nos manières d’habiter, de cohabiter avec la nature, et ce que l’écologie moderne et l’architecture fonctionnaliste tendent à oublier: notre intense besoin de créativité et de contact avec les autres vivants.

Hundertwasser a une histoire particulière avec Alençon puisqu’il a possédé une maison à quelques kilomètres dans le Perche et y a séjourné jusqu’en 1997.  Une exposition lui a été dédiée au Musée des Beaux Arts et de la Dentelle d’Alençon en 2001.

L'équipe:

 

Conception: Gabriel Soulard.

Projet pensé en 2016-2017 et performance en 2018, Une création végétative, comme les oeuvres d'Hundertwasser, qui croît lentement.

De et avec: Gabriel Soulard (comédien, musicien), Mehdi Meskini (textes, création lumière), Damien Toillon (peintre), Sébastien Lecouvreux (guitariste), Grégory Bouchet (vidéaste).

Lors de la performance aux Echappées Belles à Alençon: Matthieu Donarier et Santiago Quintans (duo Sun Dome), mapping par We Are Kraft (Nathan Huguet). 

Avec l’aimable autorisation de la Fondation Hundertwasser de Vienne (Autriche)

Tout Public – 50 min 

Jauge : 600 personnes

Pour places publiques en zone pavillonnaire ou habitat collectif. 

Extérieur de nuit, courte déambulation et fixe

Equipe : 5 personnes en tournée

Production : Cie Mycélium (association Ces dames disent et compagnie)

 

Accueil en résidence : Chapel-Mêle, le Festival les Echappées Belles, Scène Nationale 61 avec le centre social Edith Bonnem financé par le programme «la culture s’anime en Normandie» de la Drac Normandie, la ZAD de Notre-Dame-des-Landes. 

© Compagnie Mycélium 2019 / Graphisme Damien Toillon / Réalisation: tous seuls comme des grands

  • Facebook