Champignon paris entier.png

Concertations déconcertantes: Médiation Arts – Territoires sur des thématiques écologiques

montivillersgregbouchet.jpg

Après plusieurs années à proposer des écritures in situ et souvent éphémères, nous structurons désormais de véritables projets pour des territoires, sur la base d’une commande publique débouchant sur une écriture collective avec les partenaires du territoire.

Avec ces projets, nous participons du mouvement général des arts de la rue à élargir ses espaces et ses cadres d’interventions, d'abord la rue, puis les espaces publics et désormais les territoires. Nous sortons des schémas devenus classiques de production de spectacle avec ses acteurs bien identifiés, pour cheminer au côté de partenaires moins spécialisés. 

L’hybridation de l’écologie et du théâtre offre des clés de compréhensions mutuelles permettant d’imaginer des futurs souhaitables, avec les habitants.

La liberté de l’artiste est-elle compatible avec une commande, avec l’utilité publique… ne devrions-nous pas rester futiles pour rester libres? Pour nous, notre liberté réside dans la condition que nous puissions modifier, triturer et finalement co-construire la commande, avec nos intuitions créatives et sur la base d’une confiance mutuelle.

Ces projets sont intégrés dans les parcours de création de certains de nos spectacles, qui peuvent ensuite vivre leur propre vie. Ces créations se nourrissent ainsi d’actions territoriales, et en retour contribuent à faire avancer la cause écologique au sein des territoires. Ces parcours de créations originaux ont à notre sens une forte valeur.

Pour permettre ces processus qui nécessitent un temps important de montage et de suivi, nous sommes accompagnés de Lucile Malapert qui a pris le poste de médiatrice Arts – territoires depuis début 2021. Deux projets ont été construits depuis, un à Morlaix (Finistère), l’autre à Montivilliers (Seine-Maritime).

 

Le Bureau de l’innovation territoriale s’inspire du monde des urbanistes, paysagistes et autres faiseurs de territoires pour proposer des formes hybrides entre vraie concertation et intervention saugrenue mais spectaculaire. Le principe est de rendre accessibles et amusantes des préoccupations trop souvent réservées aux techniciens: quelle forme d’habitat préférez vous pour l’avenir? Que serait il bon de garder ou de changer dans mon paysage? Comment se déplacer dans un territoire... 

Ces interventions sont proches de l’imposture, du théâtre de l’invisible, du détournement, avec une bonne dose d’humour.

 

 

2021-2022 Mission Morlaix The Dark Side!

Dans le cadre de leur formation, des étudiants de BTS GPN du lycée Suscinio ont mené chaque année depuis 3 ans des enquêtes auprès des habitants, entreprises, élus de Morlaix communauté afin de mieux faire connaître au public l’importance que représentent les continuités écologiques de zones non éclairées pour les espèces ayant besoin de la nuit. 

Cette collaboration aujourd’hui s’accentue avec le souhait d’accueillir une compagnie d’arts de la rue pour poursuivre une collaboration fructueuse et créative sur le territoire.
 La compagnie interviendra sur la trame noire avec l’idée de proposer plusieurs spectacles à la Manufacture des tabacs et une action de concertation utilisant un outil proposé par la compagnie. 

L’objectif de l’intervention est de traiter différemment du thème de la nature en ville, et plus précisément de l’acceptation sociale du rétablissement de continuités noires, permettant à la faune et à la flore de reconquérir et de traverser des espaces aménagés/urbanisés par un éclairage réduit la nuit. Le jardin de la Manufacture des tabacs est pour la compagnie, le cheval de Troie de la biodiversité dans Morlaix et un bon support pour la démarche envisagée.
 

 

La Proposition d’intervention est en plusieurs temps :


1/ La Symphonie des Chauves-souris :
Découverte du spectacle le 7 octobre au jardin de la Manufacture.
Suite à ce temps, la rencontre des étudiants de BTS GPN permettrait de les sensibiliser à l’intérêt de la dimension artistique dans les métiers de l’environnement, et serait le coup d’envoi de leur implication pour la suite.


2/ TINRNN du Ministère de la Transition Ecologique : Territoire d’intérêt national pour la reconquête de la nuit noire. En mars, dans la ville de Morlaix et au sein d’autres communes de Morlaix communauté, la compagnie propose de mettre en place une vraie-fausse situation, proche du théâtre du détournement, de la caméra cachée. Le scénario proposé à la collectivité et aux étudiants est le suivant : le ministère de la transition écologique a identifié des collectivités susceptibles de réduire fortement leur éclairage nocturne dans le dispositif «TINRNN». Parmi les 5 territoires nationaux les plus à même de relever ce défi a été identifié Morlaix Communauté en croisant plusieurs critères tels que la présence d’étudiants en BTS GPN, de grosses populations de chauves-souris, d’élus motivés, et d’habitants particulièrement éveillés la nuit. Le Ministère a donc mandaté des étudiants en BTS GPN dans le but de convaincre les habitants d’accepter une réduction de l’éclairage. Ils auront une semaine pour cartographier les usages et l’éclairage, concerter, convaincre, et construire avec les habitants les actions à mettre en œuvre.

 

https://www.lesreportagesdufourneau.com/Concertation-deconcertante

2021-2023 Mission Montivilliers 2065

En mai 2020, la ville de Montivilliers voit arriver à sa tête une nouvelle équipe municipale qui souhaite faire de la commune Le laboratoire des Transitions Locales. L’équipe municipale souhaite entre autres initier l’implantation d’un tiers lieux. 

Le service Manifestations Publiques de la ville de Montivilliers travaille depuis quelques mois sur la thématique de sa saison 2021/2022. Le titre provisoire de cette saison est « Désincarcérer le futur ». 

A partir de cette saison culturelle, une programmation ayant pour finalité la « transition écologique » est proposée et utilise la capacité qu’ont les œuvres de l’esprit à proposer des récits, des fictions. La transition écologique a besoin d’une modification radicale des imaginaires, des récits et il se trouve que la culture et les arts charrient des récits, des mythes et des fictions qui peuvent conduire à la transformation ou l’appropriation de visions d’une autre humanité. La ville de Montivilliers défend l’idée selon laquelle la bifurcation écologique que doivent engager les territoires et leurs habitants relève autant d’un projet politique que d’une réinvention culturelle.

Dans ce contexte, la compagnie Mycélium va proposer des mises en scènes s’appuyant sur des ateliers d’écritures réalisés avec les habitants pour imaginer des futurs possibles, avec Isabelle Letellier, autrice havraise. 

https://france3-regions.francetvinfo.fr/normandie/

2017 et 2018 : Enquête sur l’habitat et les paysages en Mayenne 

Mission sur l’habitat en Mayenne pour l’Agence départementale d’information sur le Logement (ADIL) et Mayenne Communauté / Festival les Entrelacés

L’enregistreur de vol de territoire :

 

Une proposition originale d’expérience de choix par préférence et de sociologie visuelle

Création 2017, Mehdi Meskini, Gabriel Soulard. Avec Mayenne Communauté et l'ADIL 53.

Et si le territoire du département de la Mayenne était vu comme un gigantesque vaisseau, avec à son bord des élus pilotes devant élaborer un plan de vol pour les 15/20 ans à venir? Que dirait « la boîte noire », cet enregistreur de vol du territoire, que raconterait-elle des parcours des habitants, des trajectoires prises par le territoire et de son devenir?

Première mondiale, Thierry Nüsslin, du bureau de l’innovation territoriale, proposera au public, habitants, futurs habitants, personnes de passage, de venir enregistrer et alimenter laboîte noire du territoire d’informations pour aider les élus à définir une trajectoire collective.

La boîte noire de territoire, entre animation spectaculaire et sociologie visuelle, propose aux participants des photos d’habitats qui les aident à prendre la parole sur leurs propres parcoursrésidentiels et les mettent en situation de choix par préférence sur différents exemples. Les entretiens semi-directifs sont ensuite entièrement retranscrits et analysés.

20170714_111302.jpg
bureau innovation territoriale2.jpg
Belgeard Musée du Château de Mayenne
Belgeard Musée du Château de Mayenne

Exposition Superpositions, regards croisés sur le territoire

press to zoom
belgeard-photomontage
belgeard-photomontage

press to zoom
bureau innovation territoriale2
bureau innovation territoriale2

press to zoom
Belgeard Musée du Château de Mayenne
Belgeard Musée du Château de Mayenne

Exposition Superpositions, regards croisés sur le territoire

press to zoom
1/9

Les vraies-fausses conférences du Bureau de l'innovation territoriale :

De et avec: Gabriel Soulard, Albane Danflous. Création dans le cadre d'un partenariat avec Mayenne Communauté et du Musée du Château de Mayenne, 2018.

Le Bureau de l'innovation territorial, rattaché à la mission Paysage de l'UNESCO, a été mandaté pour observer l'évolution de votre territoire, et vous faire participer et réagir quant à son passé et son avenir. 

A travers une analyse rétrospective des photos anciennes, et par le biais de la modélisation mathématique pour construire des images de futurs possibles sur la base des retours d'habitants, du taux de natalité chinois et de la couleur des géraniums, la Présidente de la mission Paysages de l'UNESCO, Linda Lindl, et le directeur du B.I.T., Thierry Nüsslin, vous proposent une analyse partagée de la situation.

Les souhaits d'habitants, sur les éléments à garder, à modifier ou supprimer dans le paysage, sont inscrits sur des cartes postales du futur et analysées ensuite collectivement

 

2017 Maison Gonflée au festival des Entrelacés et à Pré-en-Pail

Une énième loi en préparation oblige chaque habitant à présenter publiquement son projet de maison avec un gabarit gonflable en taille réelle. Jean-Yves est un des cobayes choisis pour tester le dispositif. Thierry Nüsslin, du bureau de l’innovation du Ministère du logement, de l’urbanisme, de l’égalité des territoires, de la ruralité, du développement durable et de l’éco- citoyenneté douce, soumettra son projet à la vue et aux critiques du public. Chacun pourra prendre tour à tour le rôle d’élu, de voisin, d’agriculteur, de simple passant, pour évaluer son projet sous toutes ses coutures.


À partir d’une installation à taille réelle d’une maison gonflable et à travers le collectage des réactions du public, nous proposons une approche sensible, esthétique et amusante des questions de paysage et d’architecture.

En festival d’arts de rue, la maison gonflée sert de support à un spectacle participatif, où le public doit voter pour ou contre un permis de construire, accompagné par le comédien pastiche mais non moins pertinent d’un expert-urbaniste. Le public circule en continu dans le stand pour découvrir le projet (à la jumelle dans le paysage ou de façon plus rapprochée), la vie et l’intimité du porteur de projet, et est ensuite invité à voter à l’aide de «gommettes participatives»!

20170331_192424.jpg