top of page

Notre troisième peau (création 2024)
Utopie pour un habitat moins carré 

3emepeaudehomme-36.jpg

Avec Notre troisième peau, nous poursuivons le tracé sinueux d’Hundertwasser, peintre, architecte, penseur viennois et percheron (1928-2000), à la rencontre d’un quartier et de ses habitant.e.s.

 

Notre présence artistique d’une semaine devient oeuvre autour d’un parcours de plusieurs interventions. Une semaine d’utopie vive, courbe et colorée. Le temps qu’il faut pour partager sans forcer, pour guider le regard sans montrer du doigt, pour expérimenter concrètement avec les moyens du bord, sans gros sabots ni faux semblants. Il y aura un avant et un après notre passage, modeste chemin partagé avec les habitant.es.

 

Les traces tangibles et les mémoires pleines auront les couleurs de l’espoir, il y aura des lignes douces et des arbres, au moins dans le coeur des gens. Et si ça vous fait sourire, alors c’est déjà gagné. «Notre troisième peau» réunit une équipe d’artiste-peintre, plasticien, vidéaste, comédien.ne.s et musiciens avec une mission: donner des courbes, des arbres et des couleurs à nos mondes. 

Ce que nous allons faire

 

« Notre troisième peau » c’est écrire un processus d’intervention, à l’échelle de ville et plus précisément de quartier, d’îlot, de village. Ce ne sera pas une représentation unique le temps d’une soirée, mais plutôt une série de plusieurs formes déployées, faisant oeuvre sur une semaine, avec une installation de l’équipe visant à nous faire adopter par la population, pour vivre des actions et des rencontres dans l’espace public. Un théâtre proche du réel, vecteur de transformation sociale et environnementale. Nous allons donc écrire des protocoles de rencontres, permettant de nous faire inviter par les habitant.es plutôt que de les inviter, puis nous écrirons des performances qui deviendront des oeuvres théâtrales. La semaine se terminera par un temps fort d’une soirée retraçant cette expérience et donnant des clés de compréhensions de la pensée d’Hundertwasser à travers un théâtre documentaire. 

Production: Compagnie Mycélium

 

Idée originale: Gabriel Soulard

 

Comédien et musicien : Gabriel Soulard

Comédienne : Albane Danflous

Slameur-musicien: Mehdi Meskini

Plasticienne-peintre: Sara Jardy

Vidéaste-plasticien: Grégory Bouchet

Regard extérieur: Laurent Petit

Appui à la dramaturgie/FAI-AR: Marie Reverdy

Avec l’aimable autorisation de la Fondation Hundertwasser de Vienne (Autriche)

Tout Public 1 semaine de présence

Soirée porte ouverte de nuit pour 200 à 800 personnes Courte déambulation suivie d’un fixe frontal, projection sur grande façade d’immeuble ou 2 maisons durée 50 minutes.

Equipe : 6 personnes en tournée 

Partenaires financiers et accueils en résidence: Drac Normandie, ville d'Alençon, Conseil départemental de l'Orne, Le Champs des Impossibles - Le Perche, Interstices Nantes et la Région Pays de la Loire, Eclat(s) de Rue - ville de Caen, Au bout du plongeoir - Rennes, Scène nationale 61, le POLAU pôle Art-Urbanisme, Pick-Up Production et la DRAC Pays de la Loire.

bottom of page